Menu

BMW G310R : Le poids de l'image de marque


Le G310R permet d'exhiber fièrement le beau logo de la marque allemande BMW tout de suite après le permis A2. Un argument important, mais pas décisif.


Le permis A2 évidemment, mais surtout l'accès des pays émergents à la moto loisir a contraint BMW -comme d'autres constructeurs- à concentrer son ADN dans une « baby » moto. Avec 313 cc, jamais roadster bavarois n'avait donc cubé aussi court, ni été fabriqué aussi loin de Munich, précisément à Bangalore en Inde.
En statique, le beau G310R présente sacrément bien et cache efficacement sa petite carrure. Pour tout vous dire, avec un œil novice, il rivalise avec les roadsters 650 ténors de la catégorie du permis A2. Dans tous les cas, il challenge visuellement ses concurrents directs : les Kawasaki Z300, Yamaha MT-03 et même Honda CB500.
Dans le détail, sa belle fourche inversée et son freinage radial -des trucs habituellement réservés aux « machines de guerre »- cultivent une vraie noblesse technologique. Pourtant en allant plus loin dans la technique, le moteur de la BMW est un simple monocylindre développant juste 34 ch, quand la concurrence offre des bicylindres se rapprochant beaucoup plus de la limite des 47 ch de la catégorie A2. La KTM 390 Duke également, avec un seul cylindre développant 44 ch.

Pas la peine de tourner autour du pot, le compte n'y est pas, en action, le G310R manque de panache, de sensations, pourtant son monocylindre ultra moderne fait absolument tout ce qu'il peut pour séduire, il se montre presque conciliant à bas régime, mais pas au point d'économiser une utilisation récurrente et précise de la boîte de vitesses et du patinage d'embrayage. À l'autre bout du compte tours, il accepte les hauts régimes (10 000 tr/min), mais à la cravache, et dans le vacarme et les vibrations d'une tondeuse à gazon au point de rendre flous les rétroviseurs. À son guidon le G310, impose donc un mode d'emploi pointu et ne facilite pas toujours les premiers kilomètres des conducteurs débutants. N'importe quelle 650 plus puissante et surtout plus disponible sera en réalité plus tolérante. Dans l'univers de la catégorie A2, la puissance est aussi mère de facilité.

Mardi 13 Février 2018
Cynthia Kremer



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Août 2019 - 21:34 Honda CB500X, un trail pour le A2

Jeudi 25 Avril 2019 - 12:00 La nouvelle Honda CB 500X, premier contact


Conduite | Pratique | Guide d'achat A2 | Essais motos A2 | Equipement Moto et Pilote | Entretien Moto | Technologie moto


Edito

Toutes les infos sur les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018