Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie


Révolution chez Harley-Davidson, le tout nouveau Street Rod 750 est moderne et efficace à piloter, tout en conservant une bonne partie, peut-être la meilleure de son ADN et de son âme américaine, une alchimie particulièrement séduisante pour les permis A2, et qui frise la démonstration.


Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie
Pas la peine de tourner autour du pot, le Street Rod 750 a quelque chose de génial en offrant une bonne dose de passion et de sensation à la catégorie du permis moto A2. Tout d'abord ce roadster fait figure d'exception par sa marque américaine, mais aussi par son prix haut de gamme de 8 490 €. À ce tarif, il faut donc offrir un peu plus que la concurrence et c'est le cas. Tout d'abord, le Street Rod 750 présente sacrément bien, c'est un peu comme sa belle copine américaine que l'on s'empresse de présenter aux potes. Son style d’ailleurs n'est pas forcément celui de la marque Harley-Davidson, mais assume une originalité bienvenue et bien à lui. Sa ligne élégante mélange de classicisme, il faut dire désormais néo rétro, sur sa partie arrière et un train avant hyper hi-tech, avec une fourche inversée (un truc de moto ultra sportive) et des beaux disques de frein de 300 mm.

En secret, la Street Rod est dérivée de la Street, mais s'en distingue par de très nombreuses modifications, par exemple l'angle de chasse a été réduit pour offrir plus de précision dans la conduite. Les ingénieurs ont également amélioré la position de conduite avec un guidon plat légèrement cintré et des repose-pieds reculés. Les motoristes Harley ont surtout amélioré encore le V-twin de 750 cc, il développe désormais 71 ch (18 % de plus) en version full, mais reste aussi bridablement à 47 ch pour le permis A2 avec un restricteur à l'admission et une cartographie pour l'injection. Le bridage A2 reste totalement réversible et permet ainsi à la Street Rod d'évoluer avec l'expérience de son propriétaire. L'opération coûte moins de 150 € et permet la parfaite conformité administrative de la Street Rod en A2. Pour cette prise de contact, notre exemplaire d'essai était logiquement débridé, mais pas d’inquiétude quand on connaît la qualité du bridage chez Harley sur la Street pour préserve les sensations.
Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie

Un comportement routier précis

En bref, le gros moteur 750 du Street Rod se montre performant et disponible, il est aussi facile pour un conducteur débutant, il ne vibre pas et assure des reprises efficaces. Mis à part un point mort réellement taquin, souvent introuvable qui va vous faire pester, vous ne pourrez rien lui reprocher d'autre. En revanche, il sait tracter et accepte de prendre les tours jusqu'à 9 000 ! Tu te rends compte ! C'est aussi bien que les moteurs de japonais de la catégorie, même s'il le fait à sa manière. Une performance pour un moteur américain, surtout que la partie cycle permet justement d'exploiter les hauts régimes et les performances. Maniable sans excès, le Street Rod est surtout précis et accepte de prendre de l'angle sans arrière-pensée. Vous avez désormais de la marge avant de faire des étincelles avec les repose-pieds, quand un simple rond-point arrive à bout de la Street 750. Vous pouvez compter aussi sur un freinage puissant à l'avant et facile à doser à l'arrière. D'ailleurs, Harley-Davidson a confiance en son produit, en choisissant les routes sinueuses et montagneuses du sud de l'Espagne pour sa présentation à la presse internationale, un territoire pour les fines lames.
Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie

De petits détails qui comptent

Authentique moto passion, le Street Rod se met néanmoins au niveau de toutes les expériences. Sa hauteur de selle de 765 mm est très accessible et rend facilement acceptables ses 238 kilos tous pleins faits, qui reste une masse importante, mais toujours discrète. Le roadster Harley escamote un poil les aspects pratiques et oublie par exemple les leviers réglables, l'espace de rangement sous la selle, mais son confort est plutôt recommandable avec une selle moelleuse et un petit carénage de tête de fourche qui dévie efficacement le vent. Pour les points positifs, le freinage ABS est en série avec la clé codée et pour les rétroviseurs montés en bouts de guidon, pas d'inquiétude, la rétrovision est efficace. Enfin, il offre un indicateur de rapport engagé et une transmission finale par courroie, moins contraignante en entretien qu'une chaîne à tendre et à graisser régulièrement.
 

L'avis de permis pratique

Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie
Si le Street Rod partage une bonne partie des sensations de pilotage offertes par les roadsters japonais ou européen dans la catégorie A2, il ne s'en contente pas et offre sa part du rêve américain. Juste alchimie entre passion et facilité de conduite, il permet de débuter en première classe à tous les âges avec une véritable originalité de style et de marque. La force de la Street Rod est d'oublier tous les petits défauts de la Street, même sa finition légère. Plus moderne qu'une Iron 833, il a de quoi séduire de nouveaux clients en prenant les tours et de l'angle. Roulez jeunesse.

Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie
Les points forts

- Performance et agrément du moteur pour le permis A2
- Comportement précis, rassurant, amusant pour toutes expériences
- Présentation originale et personnelle, image de marque statutaire


Les petits défauts

- Un prix plus élevé que la concurrence
- Un point mort avec des "Gremlins" (vous pouvez lire notre sujet pratique, mais le problème est réel)

Harley Davidson XG750A Street Rod

Essai Harley-Davidson Street Rod 750 : La juste alchimie
  • 2 cyl. en V / 749 cc / boîte 6 vitesses
  • 71 ch (47 ch A2)
  • hauteur de selle 765 mm / 238 kilos
  • réservoir 13,2 litres
  • 8 490 €


Street Rod : Une promo qui claque aux USA !


Mercredi 14 Février 2018
Christophe Harmand