Menu

Le nouveau permis pratique B en région bruxelloise


En avril 2018, la région bruxelloise modifiait le permis théorique en réintroduisant les fautes graves. Depuis le premier novembre 2018, c’est l’apprentissage et le permis pratique qui subissent des modifications en profondeur.


Une fois votre théorique réussi, vous avez désormais le choix entre 4 options : le stage de 9 mois, de 6 mois, de 3 mois ou pas de stage du tout. Une fois prêt à passer votre examen pratique, il y a aussi du neuf : une formation aux premiers secours et un test de perception des risques. On va vous expliquer tout ça dans les lignes qui suivent.

Apprentissage et les différents stages

Première possibilité, la plus économique, le stage de 9 mois minimum, avec un maximum de 18 mois (un maximum aussi pour les autres stages). Ici, pas d’obligation de suivre des cours de conduite mais vous devrez avoir un ou plusieurs guides pour vous apprendre à conduire votre voiture. Vous devez tenir un journal de bord dans lequel vous noterez toutes vos sorties, vos expériences et les kilomètres parcourus en mentionnant aussi les conditions climatiques. Le journal peut être téléchargé sur www.goca.be. Il n'y a, à première vue pas d’imposition d’un kilométrage minimal mais on estime que la norme devrait être vers les 1 500 kilomètres.

Deuxième possibilité, le stage de minimum 6 mois avec guide vous impose un minimum de 14 heures en auto-école agréée. Un contact pédagogique sous forme d’une rencontre entre les guides et l’auto-école est possible pendant la 3ème, et 4ème,et 11ème et 12ème heure de cours. Ici aussi, le journal de bord est une obligation.

La troisième possibilité vous dispense de guide mais vous aurez un stage de minimum 3 mois et surtout, vous devrez suivre au moins 20 heures de cours pratiques. Au terme de ces heures, si l’auto-école vous estime apte à rouler seul, vous recevrez un certificat d’aptitude. Le fameux journal de bord reste d’application mais vu le stage plus réduit, on attend de vous d’avoir parcouru environ 1 000 kilomètres.
 
Et finalement, la solution la plus rapide et la plus coûteuse se passe sans stage et sans guide. Il faudra pour se faire suivre au moins 30 heures en auto-école. Forcément, plus de journal à compléter, vous pourrez passer l’examen pratique directement. Enfin, non, pas directement en fait puisque la région de Bruxelles a ajouté quelques obligations.

Une nouvelle formation aux premiers secours

La formation aux premiers secours est désormais incontournable et doit se faire entre le théorique et le pratique. L’inscription se fait via ce lien  : (www.premierssecoursenroute.brussels) et se fait en collaboration avec la Croix Rouge.

Cette formation se compose de deux parties : un volet théorique à suivre en ligne et un pratique de 3 heures auprès de la Croix Rouge. Vous y étudierez notamment les règles sur l’octroi des premiers soins, la première aide vitale ou non vitale dans la circulation routière. Une fois le cours sur Internet terminé, vous pourrez prendre rendez-vous pour la partie pratique.

La perception des risques

Avant l’examen pratique voiture cette fois, vous devez encore réussir un autre examen : la perception des risques. Ce test se déroule sur ordinateur : on vous présente 5 vidéos de +/- 30 secondes et à la fin de chaque extrait, vous avez 4 propositions de risques. À vous de déterminer s’il faut cocher 1, 2 ou 3 cases. La cotation est simple : + 1 pour une bonne réponse, 0 pour absence de bonne réponse et -1 pour une mauvaise réponse. Il faut un minimum de 6/10 pour réussir. Si vous échouez, l’examen s’arrête là. Si vous ratez deux fois, vous devez suivre 6 heures de cours en auto-école avant de pouvoir vous représenter à l’examen.
La validité de l’examen réussi est de 1 an.
Plus ennuyant, ce test fait intégralement partie de l’examen pratique et donc le nombre d’échecs entre ici en compte. Un échec au test et un premier examen pratique raté, ça vous fait deux échecs et donc, direction l’auto-école.

Permis Pratique en vu

Vous avez réussi ? Vous allez enfin passer votre examen pratique. On y retrouve les 3 points : contrôles préalables (avec les précautions, les réglages et les contrôles), le stationnement et arrêt derrière un véhicule en marche arrière et un demi-tour dans une rue étroite. Dans la version précédente, on parlait aussi d’une marche arrière en ligne droite et de deux entrées/sorties d’un emplacement perpendiculaire, mais on n’en fait plus mention depuis la réforme. Renseignez-vous quand-même, ça serait dommage de ne pas être prêt.
Une nouveauté apparaît, la conduite indépendante déjà prévue en Wallonie, est ajoutée au menu.
Pendant 10 – 15 minutes, l’examinateur vous donne une direction ou lieu à atteindre. À vous de suivre votre GPS ou les panneaux de signalisation pour vous y rendre, tout en respectant bien entendu le Code de la route, les autres usagers et en adaptant votre comportement au trafic. Évidemment, ne touchez pas votre GPS en roulant… ça ne serait pas bien vu.

Il peut aussi diviser cette partie en plusieurs sections ou modifier les instructions qu’un GPS vous donnerait. En dehors de cette épreuve dans l’épreuve, il vous donnera des instructions claires comme « au prochain carrefour, tournez à gauche ! ».

 Voilà donc tout ce qui change depuis novembre 2018 si vous passez votre permis auto dans la région bruxelloise !Une fois de plus, on peut noter des différences flagrantes entre les régions, ce qui risque de relancer le shopping interrégional pour certains candidats. 

Lundi 26 Novembre 2018
Sylvain R



Dans la même rubrique :
< >

Avant le permis | Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils


Edito

2018 : L’année de toutes les réformes pour les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes en 2018 et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018