Menu

Le permis théorique voiture, le début du permis B


À partir de 17 ans, vous pouvez passer votre permis théorique B, il est donc temps de penser à votre mobilité et à votre permis voiture. Première interrogation, vous avez le choix entre la filière libre pour apprendre seul le Code de la route ou passer par une auto-école qui vous donnera alors toutes les informations nécessaires pour faire de vous un bon chauffeur.


Le permis théorique voiture, le début du permis B
Si vous optez pour l’auto-école, il vous faudra suivre au moins 12 heures avant de vous présenter à l’examen. Avec la filière libre vous devez étudier seul, mais ne vous tracassez pas, vous pouvez trouver un tas de livres ou même des softwares pour vous aider à comprendre les ficelles du Code de la route belge, et surtout toutes les informations pour vous préparer à l’examen.
Soit dit en passant, et c’est important, si vous ratez deux fois l’examen théorique, vous serez obligé de passer par cette formation de 12 heures à l’auto-école avant votre troisième tentative.
Si vous réussissez votre examen théorique, il faudra vous préparer à l’examen pratique (lien). Vous aurez bien entendu le même choix à faire pour votre formation entre auto-école et filière libre avec des stages d’apprentissage plus ou moins longs.

De la théorie, mais également la logique du Code de la route

De manière générale, l’examen théorique est semblable pour les différentes catégories (auto, moto, etc.), puisqu’il s’agit ici de vérifier vos connaissances théoriques du Code de la route belge, des panneaux, des différentes limitations et obligations ou restrictions. Cet examen a également pour principe de vérifier si vous avez acquis les principes de la conduite comme les dangers présents sur la route, l’aide aux personnes, la perception du trafic et de ses risques. Vous pourriez bien avoir également des questions sur la voiture même, sur les documents à avoir, sur les limitations imposées par le permis provisoire, sur les éléments de sécurité de votre véhicule.
Bref, tout ce que vous devez savoir avant de prendre la route au milieu de la jungle automobile. D’une manière générale, il y a ainsi la « logique » du Code de la route à comprendre et à assimiler.
Ne sous-estimez pas cette formation théorique, plus vous aurez acquis de compétences théoriques plus sera facile votre apprentissage pratique de la conduite d’une voiture, rappelez-vous l’adage des formateurs « petite théorie, petite conduite ».

L’examen théorique en détail

N’oubliez pas de vous munir de votre carte d’identité pour passer l’examen, préparez vos documents à l’avance afin d’éviter les stress de la dernière heure. Le jour de l’examen, vous vous retrouverez face à un ordinateur sur lequel les questions vous seront soumises. Une image, une question et souvent 2 ou 3 propositions, à vous de choisir la bonne réponse. Vous avez environ 15 secondes de réflexion après chaque question et l’examen devrait durer environ une trentaine de minutes.
Dans vos questions pour le permis B, et ce depuis peu, on retrouve une distinction entre faute grave et faute mineure. Une faute grave sera forcément plus lourdement sanctionnée et c’est normal, on y retrouve toutes les infractions graves du 3ème degré (brûler un feu rouge, franchir une ligne blanche…) et du 4ème degré (comme le non-respect des injonctions d’un policier) et aussi tout ce qui touche aux excès de vitesse.
En tout, 50 questions vous attendent ! Une faute grave vous fait perdre 5 points, une mineure 1 point. Il vous faut un minimum de 41 points sur 50 pour valider votre examen et donc, bien logiquement, deux fautes graves et c’est d’office l’échec. Réfléchissez avant de cliquer !
Si vous obtenez vos 41 points (minimum), vous serez soumis à un test de lecture (sauf si vous avez déjà un autre permis). Si vous ratez ce test de lecture, il est plus que temps de consulter un ophtalmologue, ce qui vous sera d’ailleurs imposé avant de poursuivre votre formation.
En cas d’échec, vous pourrez revoir les questions où vous vous êtes trompés, la démarche est indispensable afin de comprendre vos erreurs et ne plus les refaire au prochain essai.

Aménager l’examen théorique du permis

En signant votre formulaire de demande de permis de conduire (provisoire), vous déclarez également qu’à votre connaissance, aucun défaut physique ou une autre affection reprise dans le dépliant ne vous concerne et ne peut nuire à la conduite d’une voiture.
Il existe néanmoins quelques aménagements possibles si vous avez des difficultés reconnues qui vous empêchent de participer à un examen classique. On parle ici de souci de faculté mentale, intellectuelle ou un niveau d’alphabétisation insuffisant. Des séances spéciales d’examen sont prévues à condition bien entendu de pouvoir présenter une attestation d’un centre psycho-médico-social, d’un institut d’enseignement spécial, d’un centre d’observation et de guidance ou d’un centre d’orientation professionnelle. De même, les personnes malentendantes ou muettes peuvent subir l’examen avec un interprète en langage gestuel.

Après la réussite de votre permis théorique B

Il faut maintenant passer à l’examen pratique, mais avant, à l’apprentissage de la conduite, et nous vous invitons à découvrir ce qui vous attend dans notre article dédié au permis pratique B. Votre permis B, théorique pour le moment, vous permettra de conduire un petit cyclo 50 (classe AM), mais attention, si vous devez conduire une voiture avec une remorque dont la MMA (masse maximale autorisée) dépasse les 750 kg, vous devrez aussi passer le permis E.
Le théorique est valable 3 ans, il vous faut donc passer et réussir votre pratique dans ce délai, sans quoi vous pouvez tout recommencer.
Ne soyez pas trop enthousiaste non plus, le simple formulaire de demande de permis provisoire ne vous autorise pas encore à conduire, il vous faudra patienter encore un peu.

15 euros et dans tous les centres d’examen

Le permis théorique voiture, le début du permis B
En Wallonie ou à Bruxelles, il vous en coûtera 15 euros pour passer l’examen théorique, le montant n'est pas excessif, mais n’oubliez pas que vous n’avez que deux essais « libres »avant de devoir passer obligatoirement par une auto-école. Le choix du centre d’examen est libre, mais il n’y a aucune différence sur le théorique pour l’une ou l’autre région, inutile donc de chercher bien loin.

Lundi 24 Septembre 2018
Sylvain Rorive - Photo permispratique et GOCA



Avant le permis | Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils


Edito

2018 : L’année de toutes les réformes pour les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes en 2018 et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018