Menu

MT-07 : De l'originalité pour débuter après le permis

Essai Yamaha MT-07 2017


Plébiscitée depuis sa sortie, la Yamaha MT-07 est une valeur sure pour débuter par sa facilité de conduite, elle offre aussi assez de tempérament pour s'amuser avec le permis A ou A2, mais oublie aussi les aspects pratiques.


Lla MT-07 caracole en tête des ventes de la catégorie depuis sa sortie en 2014. Comme quoi "une vilaine" peut avoir du succès du moment qu'elle est sympa. Comment ça les "goûts et les couleurs", vous pouvez dire que la MT-07 est singulière, mais belle et harmonieuse, c'est une autre histoire. Ce qui est certain est que sa plastique anime les débats. En revanche, la Yamaha fait l'unanimité par ses qualités pour débuter.
Avec une selle un peu haute de 805 mm, elle ne pèse en revanche que 164 kilos à sec et 182 kilos en ordre de marche pas plus, un record ; son concept de Super Naked poussant à son paroxysme celui des roadsters.
En bref, la prise en mains est évidente et son poids plume fait le reste. La commande d'embrayage par câble reste facile et progressive et le frein avant n'impressionne pas les débutants, elle est néanmoins puissante et facile à doser. À noté que l'indispensable freinage ABS est monté d'office sur les (35 Kw) déjà bridées à 47 ch pour le permis A2.

Un moteur disponible à bas régime

En action, le moteur bicylindre en ligne de 689 cc dispose d'un couple à bas régime bienvenue facilitant les premiers tours de roue, avec une sélection de boîtes de vitesses précise et agréable ainsi qu'un indicateur de rapport engagé toujours très utile. Ce moteur sans avoir le caractère d'un bicylindre comme celui de la Suzuki SV, se montre plutôt sympa, puissant et sans vibration. Il facilite la vie des débutants et amuse aussi les pilotes expérimentés.

Une fourche trop souple aussi

Étrangement, la Yamaha MT-07 déçoit au niveau de sa partie cycle avec une fourche bien trop souple. Sensible ainsi aux transferts de masse, la suspension avant s'écrase, ce qui n'est pas agréable pour un conducteur débutant. De plus, aucun réglage n'est possible, n'espérez donc pas améliorer les choses. En forçant le rythme, la suspension arrière se montre à son tour trop souple, mais sans pénaliser la précision de conduite, la MT-07 offre toujours un comportement sain essentiellement grâce à son poids léger.

La définition de ses suspensions qui n'a pas vraiment sa place sur un roadster fun, permet au moins d'offrir un peu de confort de roulage car la selle très mince n'a rien de moelleux après 150 kilomètres. D'ailleurs, les aspects pratiques sont évidemment inexistants, même pas un petit saut de vent comme sur la Kawasaki ER-6 et un espace sous la selle qui ne permet pas de ranger grand-chose, même la trousse à outils a dû être intégrée à la selle du passager.

Lundi 12 Février 2018
Cynthia Kremer



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Avril 2019 - 12:00 La nouvelle Honda CB 500X, premier contact

Lundi 24 Septembre 2018 - 15:22 Essai Honda CB300R : Nanotechnologies


Conduite | Pratique | Guide d'achat A2 | Essais motos A2 | Equipement Moto et Pilote | Entretien Moto | Technologie moto


Edito

Toutes les infos sur les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018