Menu

Tout savoir sur le permis théorique pour la moto


Motard dans l'âme, tu veux devenir un biker depuis que tu es tout petit ou depuis ce matin au réveil, peu importe, il faut obtenir ce droit et ça commence par le permis théorique. Permis Pratique vous éclaire sur ce sujet qui ressemble à une vraie jungle pour les non-initiés et pour les trois régions.


Tout savoir sur le permis théorique pour la moto
Avant de vous lancer, si vous avez un doute sur votre passion ou votre amour du deux roues (ça serait triste quand même), on peut vous conseiller de participer à une journée d'essa i comme celle que notre ami Geoffroy a suivie. Passer un permis moto demande de la motivation et un investissement personnel.
Ensuite, les premières questions à se poser concernent les différentes catégories de permis et donc de moto et votre âge, car en réalité il existe 4 permis moto biens différents : AM, A1, A2 ou A.


Le permis AM pour les cyclo de 49 cc

Le permis AM, pour un cyclomoteur de max 50 cm³ ayant une vitesse max entre 25 et 45 km/h est accessible dès 16 ans moins 3 mois. Eh oui, donc pour un scooter ou une mécaboite dépassant les 25 km/h, il faut passer un permis. À noter, que les nouveaux Speed Pedelec, ces vélos électriques qui peuvent rouler sans devoir pédaler, font eux aussi partie de cette catégorie.

Le permis A1 pour les motos et les scooters 125 cc

On attaque les choses plus sérieuses avec le permis A1 dès 18 ans moins 3 mois. Ce A1 te permettra de rouler avec une moto de maximum 125 cm³ d'une puissance max de 11 kW et un rapport puissance/poids qui ne dépasse pas 0,1 kW/kg.
Il y a quelques exceptions à la Belge : par exemple, si tu as ton permis B délivré avant le 01/05/2011, tu pourras conduire un A1 (uniquement en Belgique), mais si tu as eu ton permis B après et que tu roules depuis deux ans, tu ne seras autorisé à rouler avec une moto de cette catégorie que si tu suis une formation et que le code 372 soit apposé à côté du B sur le permis.

Le permis A2 pour les motos de moins de 35 kW (47 ch)

On complique les choses pour le A2. Soit tu n'as pas encore de permis moto et dans ce cas, il te faut avoir 20 ans moins 3 mois pour le passer, soit tu as passé le A1 depuis au moins 2 ans et tu es dès lors dispensé de l'examen, à condition de le passer dans les 3 ans, c'est la durée de validité de ton théorique.
Avec le permis A2, tu as déjà droit à pas mal de motos plutôt sympas. Elles sont facilement repérables dans nos guides d’achat (link), ou tu verras directement quelles sont les motos répondant à cette catégorie. En bref, avec l’la catégorie A2 la puissance max ne peut dépasser 35 kW avec un rapport poids/puissance de max 0,2 kW/kg et qui n'est pas dérivé d'une moto qui développe plus du double de cette puissance. Un exemple concret, tu rêves de rouler sur une Yamaha R1, oublies de suite, avec sa puissance, elle est hors limite !

Les permis A pour toutes les motos

Et finalement, le fameux sésame, enfin de quoi te permettre de rouler avec n'importe quelle moto, à condition de réussir ton permis pratique forcément.
Le permis A est en accès direct à partir de 24 ans moins 3 mois ou 22 ans si tu as déjà ton permis A2 ou A1 de plus de 2 ans.
Note que si tu as déjà ton permis A2 ou A1, tu es dispensé de l’examen théorique pour le permis A.

Le choix de la filière, via la moto-école ou libre

Si vous avez choisi votre catégorie, vous pouvez vous préparer à passer votre examen théorique correspondant, mais pour son apprentissage, vous avez le choix entre filière libre ou moto-école. Dans le premier cas, vous apprendrez tout seul en vous procurant un livre qui vous donnera toutes informations et les explications sur la législation, le code de la route et qui vous préparera aux questions de l’examen.
Via une moto-école, vous devrez passer quelques heures sur les bancs de l'école : 6 heures pour le permis AM et 12 heures pour les permis A1, le A2 et bien évidemment le A.
Le nombre d'essais pour le permis théorique moto est illimité, ce qui n'est pas le cas pour le permis voiture (B). Dans le cas de la filière libre, rappelez-vous que vous ne devez pas oublier d'avoir les informations spécifiques à l’univers de la moto. Outre les questions identiques à tous les théoriques (signaux routiers, priorités, enfin tout le code), vous aurez droit à des matières spécifiques à l’univers du deux roues : utilisation des équipements de protection (gants, bottes, casque et vêtement), visibilité des motos pour les autres usagers, risques liés à la conduite (endroits glissants par exemple) et les éléments mécaniques liés à la sécurité, sans oublier l'arrêt d'urgence par exemple, le niveau d'huile ou l'état de la chaîne.
 

Un examen très accessible

Prenez rendez-vous pour une séance d'examen et c'est parti pour un voyage dans le passé, du moins si vous tombez dans un centre comme celui où Geoffroy avait passé le sien. Vu ses commentaires, autant le savoir avant d'entrer dans la salle :
« Pour ceux qui, comme moi, ont passé leurs permis voiture il y a une quinzaine d’années… vous ne serez pas dépaysé. Mais si ! Souvenez-vous ces vieux pc avec de gros écrans, alignés les uns à côté des autres, séparés par de simples petites parois de bois vous permettant de voir tout le désarroi du gars à côté de vous qui se rend compte qu’il aurait peut-être du relire une fois de plus le manuel… Et bien ce sont toujours les mêmes !
Quand je dis les mêmes, ce sont réellement toujours ceux-là ! ? Vous profiterez donc de cette journée pour faire dans un même temps votre examen et la visite du musée de l’informatique du 20e siècle… »

Pour votre examen théorique, vous pouvez le passer dans un des 32 centres du Goca. Tous les centres proposent les examens théoriques pour la moto. Mais seulement certains d’entre eux proposent également l’examen pratique qui impose un terrain privé, ce qui n’est pas le cas de tous les centres en réalité.
Pour l’examen en lui-même, vous aurez à répondre à 50 questions (40 pour le AM). Sur l'écran face à vous, vous aurez une mise en situation qui amène la question et deux ou trois propositions de réponse.
Là aussi, le choc semble parfois assez conséquent :
« Ah dernier avertissement… Soyez prêt psychologiquement à voir réapparaître en photo, sur nos routes, de vielles Ford Escort, ou des Citroën 2Cv.
Une petite astuce également pour ne pas être déconcerté si cela vous arrive.
Sur les photos qui vous seront présentées, les personnes avec leurs longs manteaux de cuir noir et des képis « old school » ne sont ni des villages people, ni Néo de Matrix, mais bien des forces de l’ordre en habit d’époque vous donnant des injonctions… »
Ne vous laissez pas surprendre ni déconcentrer, car il vous faut tout de même un score de 41 bonnes réponses sur 50 (33 sur 40 pour le permis AM).

Pas de fautes graves, comme pour le permis auto B

Vous avez certainement entendu parler de la réintroduction des fautes graves au premier janvier 2018. Hé oui, il y a des petites erreurs et des infractions majeures, du 3ème degré, comme brûler un feu rouge ou franchir une ligne blanche, ou du 4ème degré (non-respect des injonctions d'un policier), et tout ce qui touche aux excès de vitesse. Cette nouveauté 2018 ne se retrouve que pour la Wallonie et pour le permis B. Donc, les permis moto n’imposent pas les fautes graves. Ne courez pas non plus passer votre permis théorique à Bruxelles, l’épreuve est la même qu’en Wallonie. Pour les motards, aucune distinction donc entre les régions.

Un test de lecture qui en réalité est un test de vue

Si vous avez réussi votre théorique (même si c'est facile !), vous n'en avez pas encore tout à fait fini. Il faut encore passer un test de lecture (sauf si vous avez déjà un permis). Non vous ne devez pas lire un extrait d'un livre, c'est pour contrôler votre vue et si vous ratez, direction le premier ophtalmologiste que vous trouverez.
Ensuite, vous devrez signer un document attestant de votre bonne santé. Un rhume n'empêchant en rien de conduire, on parle ici d'éventuel problème physique ou psychique qui pourrait rendre la conduite dangereuse, voire impossible. Le centre d'examen vous fournira une brochure vous expliquant tous les cas pris en compte.

À ne pas oublier le jour de l’examen

Votre carte d'identité (pas de photocopie) et si vous l'avez perdue et que vous en avez l'attestation (perte ou vol) vous pouvez passer l'examen, mais vous n'aurez votre demande de permis provisoire que si vous venez représenter ensuite votre nouvelle carte.
Enfin, sachez que le coût de l'examen est universel et reste modeste, seulement 15,00 € dans tous les centres d’examens, du coup les vieux ordinateurs passent mieux.

Après la réussite de votre permis théorique

N'espérez pas enfourcher directement votre moto et partir en roulant. Non, ça serait trop facile, mais direction maintenant une moto-école, c'est obligatoire.
Il faudra choisir entre la totale en moto-école et le permis provisoire.
Selon que vous passez le permis en accès direct (donc sans avoir d'autre permis moto dans votre poche) ou en accès progressif (en ayant le permis inférieur depuis au moins 2 ans), le nombre d'heures obligatoires sera différent. Il faudra si vous souhaitez obtenir le permis provisoire, d'abord suivre les cours et surtout réussir les manœuvres sur terrain privé. À cette condition seulement vous pourrez obtenir le document vous permettant d'attaquer votre apprentissage sur la route.En résumé, passer le permis théorique est la première étape avant de goûter aux joies de la moto ! Ensuite, il vous faut le permis pratique, avec des manœuvres sur terrain privé, et un examen sur la route pour votre futur permis moto.

Lundi 16 Avril 2018
Sylvain R - photos GOCA et Permis Pratique



Dans la même rubrique :
< >

Avant le permis | Examens | Permis Auto | Jeune Permis | Conducteur | Auto Conseils | Permis moto | Moto Conseils


Edito

2018 : L’année de toutes les réformes pour les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes en 2018 et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018