Menu

Triumph Street Twin 2019, le A2 version vintage


Pour le permis A2, il n'y a pas que le roadster ou le trail, le vintage aussi est accessible, notamment avec ce Street Twin de Triumph


Même si généralement, quand on parle de permis A2, on pense à de jeunes pilotes, il ne faut pas croire que l'offre se limite à des roadsters ou des trails. De plus, on peut avoir la vingtaine et aime le style vintage et c'est justement ce que propose Triumph avec le Street Twin qui est disponible pour le permis A2. 

Il faut avouer que côté look, le Street Twin reprend tout ce qui donne un look néo-rétro à une moto. Un style simple mais a ses codes : les soufflets de fourche sous le phare rond, un guidon large et assez haut, un moteur mis en valeur, une selle longue et dans notre cas, deux superbes silencieux argentés pointant légèrement vers le haut qui ajoutent une touche classe en plus. On retrouve aussi les deux amortisseurs et un petit bloc compteur rond. La vitesse avec une très classique aiguille et un écran LCD qui donne les informations nécessaires : les trips forcément mais aussi la jauge, le rapport engagé, le mode de conduite, l'autonomie et la consommation. 
Il ne lui manque que les jantes à rayons qui sont ici remplacées par des alus à bâtons fins de 18 et 17 pouces qui lui vont assez bien.

Côté coloris, vous aurez le choix entre ce gris mat, une version noire et une rouge mais les seuls changements de couleurs sont le réservoir et l'inscription sur le cache latéral. Pour le reste, on retrouve du noir partout et quelques touches argentées comme les ailettes des cylindres. 

 

Le Street Twin fait partie de la famille Bonneville et partage donc le même moteur : un bicylindre de 900 cm³ qui en version libre développe 65 chevaux, une puissance modeste mais qui de toute façon est trop importante pour le permis A2. Notre version d'essai est donc bridée pour entrer dans les normes imposées pour le permis. On n'y perd finalement pas de trop et le bridage ne se fait pas trop sentir. 
Vous pouvez même choisir entre deux cartographies : route ou pluie. A vrai dire, la différence entre les deux se ressent assez peu mais ça se montre rassurant avec un peu moins de nervosité en réponse à la poignée de gaz quand on roule sous la pluie. Le choix modifie aussi les paramètres de l'antipatinage. 

Il faut avouer qu'on ne cherche pas ici à battre des chronos mais plus à se balader, à profiter de chaque sortie et pour ça, la souplesse du bicylindre est vraiment appréciable. On passe la première facilement, les autres aussi mais vous serez peut-être surpris de ne trouver que 5 rapports.  Un choix étonnant à l'heure actuelle mais rassurez-vous, ça ne devrait pas gâcher votre plaisir de piloter cette moto. 
Il faudra toutefois composer avec les 198 kg à sec du Street Twin. Un poids qui n'est pas vraiment gênant mais en effet, si vous comparez avec des roadsters plus compacts, la différence est nette. 
Ceci-étant, le twin est très facile à utiliser et en plus se montre peu gourmand avec environ 4 litres au cent. Avec les 12 litres du réservoir, ça vous permet quand-même de belles étapes même si la réserve, comme souvent chez Triumph, s'allume très rapidement. 
 

Comme on ne parle de sportivité, pas besoin non plus de dépenser des fortunes sur la partie cycle. Ne croyez pas que ça veut dire qu'elle ne soit pas à la hauteur mais le Street Twin se contente par exemple d'une fourche classique Kayaba de 41mm et de deux amortisseurs réglables en précharge. L'ensemble se montre confortable et rassurant, pas de surprise sur les bosses, pas de retour désagréable sur les routes en mauvais état. Sans en faire trop, le Street Twin vous emmène en balade avec une position assez relaxe, buste droit, pas en appuie sur les poignets, sur une selle à 760 mm accessible pour beaucoup et on peut sans souci partir se promener toute la journée mais de préférence pas sur les autoroutes. 
On peut les prendre bien entendu mais il n'y a aucune protection devant vous et forcément, on en prend plein le casque. 


 



Si on aime le néo-rétro ou le vintage, ce Street Twin correspond vraiment à ce que vous cherchez. Un look classique avec un moteur et une partie cycle moderne sans en faire trop. 
On apprécie sa facilité d'utilisation, sa maniabilité et sa souplesse et les petites touches modernes comme une prise USB sous la selle, un feu arrière à LED et des tas d'accessoires pour personnaliser sa moto. 

Ce qu'on aime moins, ce sont les pneus. Si sur le sec, les Pirelli Phantom s'en sortent assez bien, sur le mouillé, c'est plus compliqué et on ne retrouve pas le caractère rassurant de la moto. Il faudra notamment se méfier des lignes dans le sens de la route qui peuvent rapidement se montrer très glissantes et là, il vaut mieux avoir une bonne maîtrise pour ne pas se faire surprendre, dommage, ça gâche le tableau. Autre petit souci, faites attention à la vis des silencieux, elle dépasse largement du côté de la roue et on peut se blesser en nettoyant sa belle. 

Pour le tarif, Triumph propose le Street Twin à 10.500 € sans aucun accessoire. Un tarif assez élevé pour un moto en permis A2 sans oublier qu'il sera compliqué de ne pas craquer pour un ou l'autre produits parmi les 140 pièces prévues par Triumph. Mais n'oubliez pas, vous roulerez en Triumph, sur une moto bien finie et qui ne fait pas petite machine ni trop plastique. 

Triumph Belgique
https://fr.triumphmotorcycles.be/motos/classic/bonneville-street-twin/street-twin



Vendredi 1 Novembre 2019
Sylvain Rorive



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Novembre 2019 - 10:57 Une sportive en A2, la Honda CBR 500R

Jeudi 8 Août 2019 - 21:34 Honda CB500X, un trail pour le A2


Conduite | Pratique | Guide d'achat A2 | Essais motos A2 | Equipement Moto et Pilote | Entretien Moto | Technologie moto


Edito

Toutes les infos sur les permis


L’univers des permis est sur la voie des réformes et dans tout le royaume. La réintroduction des fautes graves à l’examen théorique en janvier dernier a ouvert le bal de la modernisation et des changements plus importants encore sont à venir avec de nouvelles règles pour les candidats au permis auto. Pour les permis motos, une petite révolution se prépare également dans la catégorie A2. La Belgique devrait autoriser la réversibilité du bridage cette année et faciliter ainsi la vie des nouveaux motards détenteurs du permis moto A2. Plus que jamais, un média d’information sur les permis de conduire - simple, pratique et indépendant - exactement comme permispratique.be était donc devenu indispensable.
 

09/02/2018